Retour

ÉPREUVES DU DIPLÔME D’ÉTAT (mise à jour : 29.11.2021)

Annexe II de l’arrêté du 22 octobre 2001:

L’évaluation théorique porte sur les 4 modules du programme de formation (le module 5 est validé mais non évalué):

  • hygiène hospitalière et prévention des infections nosocomiales,
  • l’infirmier de bloc opératoire et l’environnement technologique,
  • l’infirmier de bloc opératoire et la prise en charge de l’opéré au cours
    • des différents actes chirurgicaux,
  • l’infirmier de bloc opératoire dans la maîtrise de sa fonction,

Les évaluations sont écrites et anonymes.

Lorsque plusieurs évaluations sont faites sur 1 matière, elles donnent lieu à 1 moyenne ramenée sur 40.

Tout élève qui a une note inférieure à 10/20  doit effectuer un rattrapage de la matière

Pour se présenter aux épreuves du Diplôme d’Etat, la moyenne de 10/20 est exigée à l’ensemble des matières.

Les modalités des évaluations théoriques sont déterminées par le directeur en accord avec le directeur scientifique de l’école et soumises pour avis au Conseil Technique.

Ex : lors d’un rattrapage, la note maximum est fixée à 10 / 20.

L’évaluation clinique

L’évaluation des stages est réalisée à la fin de chacun d’entre eux selon des critères définis conjointement par l’équipe pédagogique et des professionnels accueillant les élèves en stage.

L’évaluation des stages effectués dans un bloc opératoire est réalisée par un médecin spécialiste, qualifié en chirurgie et un cadre infirmier de bloc opératoire ou un infirmier de bloc opératoire diplômé d’Etat ayant encadré l’élève en stage. L’évaluation des autres stages est réalisée par la personne responsable de l’élève en stage.

La fiche d’évaluation permet une appréciation de l’élève quant à ses connaissances, son comportement, son assiduité et ses capacités professionnelles.

Les modalités de la validation des stages sont fixées par le directeur de l’école et soumises pour avis au conseil technique.

 

Mise en situation professionnelle

Trois mises en situation professionnelle sont organisées au cours de la formation.

Deux d’entre elles sont évaluées par un cadre infirmier de bloc opératoire ou un infirmier de bloc opératoire diplômé d’Etat chargé de l’encadrement en stage et par un médecin spécialiste, qualifié en chirurgie. Pour la troisième mise en situation professionnelle, il leur est adjoint un enseignant de l’école où l’élève effectue sa formation.

Chaque mise en situation professionnelle est validée si l’élève obtient une note égale ou supérieure à 20 sur 40.

Pour toute note inférieure à 20 sur 40, une épreuve de rattrapage est organisée.

La note minimale de 20 sur 40 est indispensable pour valider l’épreuve de rattrapage.

Pour se présenter au Diplôme d’État d’Infirmier de Bloc Opératoire, les élèves doivent répondre aux exigences suivantes :

Art. 23 (arrêté de formation du 22/10/2001) “sont autorisés à se présenter aux épreuves du diplôme d’État d’infirmier de bloc opératoire les élèves qui ont validé l’ensemble des enseignements théoriques, des mises en situation professionnelle et des stages”.

 

L’examen du D.E.I.B.O.

L’examen comprend 2 épreuves :

  • Une épreuve écrite qui consiste en la réalisation d’un travail d’intérêt professionnel de 20 à 30 pages permettant d’évaluer les capacités d’analyse et l’aptitude de l’élève à conduire une réflexion professionnelle en lien avec la fonction d’IBO.

Ä L’évaluation est réalisée par 2 experts dans le domaine traité dont un au moins est IBODE.

Ce travail est noté sur 40 points :

  • 20 points pour la production écrite
  • 20 points pour l’argumentation orale

Il est validé si l’élève obtient une note égale à 20 points sur 40 sans note inférieure à 8 / 20 à l’une des 2 parties.

 

  • Une épreuve pratique de mise en situation professionnelle d’une durée de 5 heures au maximum, réalisée dans le bloc opératoire où l’élève est en stage en présence de  deux examinateurs :
    • un médecin qualité en chirurgie
    • un cadre IBODE ou un(e) IBODE exerçant dans un autre bloc opératoire.

Cette épreuve est notée sur 40 points.

Toute note < 20 / 40 est éliminatoire.

 

Si l’élève n’a pas validé le travail d’intérêt professionnel individuel (TIPI), l’école organise une nouvelle soutenance sur le même thème ou sur un autre thème 3 mois au plus tard après la proclamation des résultats.

Si l’élève n’a pas validé la mise en situation professionnelle (MSP), l’école organise une nouvelle épreuve 3 mois après la proclamation des résultats.

 

© IBODE - Tous droits réservés

Date de publication : 29/03/2017 - Date de dernière modification : 30/11/2021